Le Présent Nous Guérit

« Nous pouvons en effet, à partir de notre partie adulte, décider de lâcher les souffrances passées que nous pensons subir, ne plus être otage de l’histoire ancienne à laquelle notre mental s’accroche. »

Je continue de me former à cette façon de soigner qui intègre la dimension transpersonnelle où le passé et l’avenir sont contenus dans le présent. Elle a été  conçue par Monique Fradot qui intègre elle-même différentes approches. Je l’utilise à ma façon en individuel et en groupe. Il est indispensable de reconstruire en nous pour notre enfant intérieur des figures de parents suffisamment bonnes : une mère qui nous aime inconditionnellement et un père protecteur. Cela correspond à une reprise des principales étapes du début de notre développement lorsqu’il ne s’est pas déroulé de façon optimal. En effet, lorsque nous n’avons pas reçu cet amour inconditionnel et cette protection nous continuons ce que nos parents nous ont fait vivre : nous nous faisons souffrir nous-mêmes et/ou le autres. Cela passe par des expériences correctrices ici et maintenant avec le thérapeute et les autres participants (lorsque l’on travaille en groupe) qui nous donnent ce dont notre enfant intérieur a besoin, soit :

  • Avant tout une sécurité de base, l’AMOUR INCONDITIONNEL de soi (0-18 mois – part féminine de l’être) : ce sont le fondations de notre maison intérieure.
  • Puis la capacité à nous affirmer, à protester, dire NON et l’intégration des limites protectrices qui découlent du NON des figures parentales (l’AXE  DE L’AMOUR) (18 mois-3 ans – part masculine)
  • Et ensuite l’étape de la SEXUALISATION, l’Oedipe, soit L’UNION des parts féminine et masculine, bienveillance ET protection (3-6 ans) : découverte et intérêt pour la sexualité, ses différences anatomiques, l’attraction avec une importance particulière dans la vision transpersonnelle de la traversée de l’Oedipe (cf. la conférence de Monique FRADOT sur son site)

Nous pouvons en effet, à partir de notre partie adulte, décider de lâcher les souffrances passées que nous pensons subir, ne plus être otage de l’histoire ancienne à laquelle notre mental s’accroche (une véritable drogue), soit sortir de la plainte, des positions de victime, persécuteur et sauveur. Nos ressources à nouveau disponibles redonnent vie et dynamisme à notre enfant libre et créatif. Contrairement à ce que nous croyons, nous ne sommes pas dépendants que l’extérieur change (nos parents, nos familles, nos conjoints, nos enfants…) pour transformer nos relations à eux. Le changement se déroule bien à l’intérieur de nous en substituant aux liens pathologiques des liens sains avec ces figures intérieures, c’est-à-dire avec la représentation interne que nous avons forgée d’elles à partir des figures réelles.

« Il sagit d’apprendre à être dans le Présent, la où la vie se déroule, et de ne plus imaginer le futur à partir de notre passé de souffrance. » M. Fradot « Ce travail du Présent Nous Guérit met en contact la personne avec le champ de la conscience, et ce qui était à guérir dans ce présent. Une blessure du passé ne sera revisitée que si elle empêche la présence. Ce qui est visé est la présence à ce qui est et non la guérison du passé. Car nous n’en avons jamais fini. Le passé est un obstacle. » M.G. Lebrun

Un exemple :

Une femme amène une difficulté qu’elle vit dans la relation avec son conjoint. Elle va exprimer à une personne du groupe qu’elle choisit pour le représenter ce qui ne va pas de son point de vue dans leur relation et ce qu’elle souhaite. Puis elle se met à la place de son conjoint, en changeant physiquement de place. Elle se met dans l’énergie de son conjoint à l’intérieur d’elle pour ressentir ce qu’il ressent et l’exprimer. Puis elle reprend sa place et le dialogue se poursuit. Fréquemment des émotions enkystées s’expriment alors. Ce travail qu’il faut parfois répéter au cours de différentes séances permet de transformer à l’intérieur cet autre et notre lien à lui pour qu’il réponde à nos besoins d’amour, d’écoute, de compréhension, de protection… La vibration énergétique change profondément. Probablement au niveau cellulaire un nouveau programme s’inscrit petit à petit.

Références bibliographiques

Je partage avec vous les références de quelques ouvrages qui m’ont vraiment aidé à penser et permis quelques prises de conscience :

Femmes qui courent avec les loups

De Clarissa Pinkola Estes, un indispensable pour toutes les femmes qui veulent retrouver la femme sauvage en elle.

C’est pour ton bien, des racines de la violence dans l’éducation de l'enfant

D’Alice Miller, et également ses autres ouvrages sur l'éducation non violente.

Les mots sont des fenêtres ou bien ce sont des murs

De Marshall Rosenberg, et également ses autres ouvrages sur la communication non violente.

Cessez d’être gentil soyez vrai

Le classique de Thomas d’Ansembourg.

Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même

De Lise Bourbeau

La liberté d’être

De Annie Marquier, dans la suite des 5 blessures, 5 typologies de personnalités. Un ouvrage limpide sur les liens entre psychologie et spiritualité.

L’histoire en héritage

De Vincent de Gaulejac, sur les aspects psycho-sociaux des transmissions transgénérationnelles.

Demain j'étais folle : Un voyage en « schizophrénie »

D'Arnhild Lauveng, un autre regard sur la folie et un magnifique témoignage d’espoir mais sans complaisance sur l’univers de la psychiatrie. D’une femme « schizophrène » devenue psychologue. Et oui, on peut guérir de tout !